Les filtres à eau de pluie PLUVIO de BWT sont maintenant aussi disponibles avec des écochèques

Eau de pluie
Eau de pluie
Bonne nouvelle pour tous les construc­teurs et les réno­va­teurs soucieux de l’en­vi­ron­ne­ment et de leur budget ! Depuis le 1er mars 2021, vous pouvez acheter les filtres à eau de pluie de BWT avec des écochèques. Le filtre Pluvio Hygiène, le filtre à eau de pluie bacté­rio­sta­tique le plus avancé de BWT en fait partie. Il permet de filtrer l’eau de pluie de manière à permettre son utili­sa­tion dans la machine à laver, la chasse d’eau des toilettes, le nettoyage et le lavage de la voiture. Récolter et réuti­liser l’eau de pluie est excellent pour l’en­vi­ron­ne­ment. Tout comme pour votre facture d’eau.
.

En 60 ans, le nombre de jours de très fortes préci­pi­ta­tions a presque doublé. Simul­ta­né­ment, la quan­tité de revê­te­ment imper­méable a consi­dé­ra­ble­ment augmenté dans notre pays, avec pour effet que l’eau de pluie a de plus en plus de mal à s’in­fil­trer dans le sol. Les consé­quences sont néga­tives. Lors de fortes pluies, les égouts ne peuvent pas faire face à l’af­flux soudain et massif d’eau, ce qui entraîne des inon­da­tions.

Pour les éviter, les auto­rités ont imposé une série de mesures. Le point de départ : l’eau de pluie doit autant que possible être récu­pérée et réuti­lisée sur place, deuxiè­me­ment, elle doit pouvoir s’in­fil­trer autant que possible dans le sol et ce n’est qu’en troi­sième instance qu’elle peut être évacuée dans l’égout. C’est pour­quoi il est obli­ga­toire en Flandres et à Bruxelles de prévoir un système de collecte des eaux de pluie lors de la demande d’un permis d’ur­ba­nisme pour une nouvelle construc­tion ou une réno­va­tion.

Réuti­liser l’eau de pluie est toujours une excel­lente idée

 

Même si ce n’est pas obli­ga­toire, collecter et réuti­liser l’eau de pluie est toujours une excel­lente idée. Trois quarts de la surface de la planète sont consti­tués d’eau, mais seule­ment 0,7 % de cette eau est potable. En outre, l’eau est de plus en plus polluée et donc de plus en plus chère à traiter. Afin de lutter contre l’épui­se­ment des ressources natu­relles, des mesures d’ur­gence doivent être prises. La collecte et la réuti­li­sa­tion de l’eau de pluie font partie de ces mesures.

En gardant l’eau de pluie sur votre propriété, vous réduisez le risque de satu­ra­tion des égouts et d’inon­da­tion des rues et des maisons. En outre, si nous utili­sons de l’eau de pluie au lieu de l’eau potable pour toutes les appli­ca­tions qui ne néces­sitent pas de l’eau potable, nous pouvons écono­miser jusqu’à 50 % sur notre consom­ma­tion d’eau. Un béné­fice énorme, donc. Et comme l’eau de pluie est bien plus douce que l’eau du robinet, la résis­tance élec­trique de notre machine à laver ne souffre pas de dépôts calcaires. De ce fait, le rende­ment éner­gé­tique reste optimal. Nous avons égale­ment besoin de moins de déter­gent et d’adou­cis­sant, car l’eau douce ne réduit pas l’ef­fi­ca­cité du déter­gent contrai­re­ment à l’eau dure.

Un seul incon­vé­nient : l’eau de pluie n’est pas toujours pure. L’eau qui s’écoule du toit vers la citerne peut être conta­minée par des parti­cules du revê­te­ment de toiture, des feuilles en décom­po­si­tion, des fientes d’oi­seaux, etc. D’où l’im­por­tance d’in­vestir dans la filtra­tion. Il est ainsi possible, sous réserve d’un petit inves­tis­se­ment en plus, d’ob­tenir une eau plus limpide et sans odeur que l’on peut utiliser pour les toilettes, la machine à laver, le nettoyage, l’ir­ri­ga­tion du jardin et le lavage de la voiture.

Pour cet inves­tis­se­ment, des écochèques peuvent égale­ment être utilisés. Dans la nouvelle liste de la conven­tion collec­tive de travail n° 98/7, qui est entrée en vigueur le 1er mars 2021, des filtres sont égale­ment prévus. Tant les filtres que les éléments de filtre peuvent être payés avec des écochèques.

Economisez sur votre consommation d'eau grâce aux filtres à eau de pluie
Economisez sur votre consommation d'eau grâce aux filtres à eau de pluie
Si nous utili­sons de l’eau de pluie au lieu de l’eau potable pour toutes les appli­ca­tions qui ne néces­sitent pas de l’eau potable, nous pouvons écono­miser jusqu’à 50 % sur notre consom­ma­tion d’eau. Un béné­fice énorme, donc.

Encore plus hygié­nique et plus effi­cace

Le PLUVIO HYGIENE de BWT est un filtre à eau de pluie convi­vial et effi­cace qui veille à ce que l’eau récoltée puisse être utilisée après le trai­te­ment pour le nettoyage, le rinçage des toilettes, la machine à laver, l’ir­ri­ga­tion des jardins et le lavage des voitures.

Il se compose de trois éléments filtrants : le premier, l’élé­ment lavable assure la préfil­tra­tion des plus grosses parti­cules de saleté jusqu’à 90 µm (microns, c’est-à-dire un millième de milli­mètre). Le deuxième élimine les plus petites parti­cules de saleté de l’eau, jusqu’à 25 µm. Le troi­sième élément du filtre contient du charbon actif qui neutra­lise notam­ment les odeurs et les colo­ra­tions indé­si­rables. Le résultat : de l’eau plus limpide qui laisse une déli­cieuse odeur de fraî­cheur à vos vête­ments lavés et pas de film gluant ou de cercles colorés dans vos toilettes.

La diffé­rence avec le BWT 500 ST, un autre filtre à eau de pluie de BWT, est que les têtes de filtre, les bocaux du filtre et le deuxième et troi­sième élément de filtra­tion de BWT PLUVIO HYGIENE sont bacté­rio­sta­tiques : ils sont fabri­qués dans un maté­riau avancé qui freine la crois­sance bacté­rienne. Cela rend le BWT PLUVIO HYGIENE encore plus hygié­nique et effi­cace et les éléments filtrants restent propres plus long­temps.

Le BWT PLUVIO HYGIENE est vendu avec 3 éléments filtrants, le support mural avec vis, une clé pour le serrage des bocaux et un lubri­fiant pour les joints toriques.

Prix indi­catif : à partir de 150 euros, hors TVA.

Partager cet article:

Visit our international website

Stay on this website