Adoucisseurs d'eau : comment faire le bon choix ?

installation-adoucisseur-eau
installation-adoucisseur-eau

Source de bien-être, source de protec­tion pour vos instal­la­tions et votre élec­tro­mé­nager, source d’éco­nomie… les béné­fices d’un adou­cis­seur sont nombreux ! Oui mais comment choisir le modèle qui vous corres­pond ? On vous dit tout ! Suivez le guide.

.

L’eau courante que nous utili­sons ne présente certes pas de danger pour notre santé, mais, bien souvent, elle n’en est pas moins agres­sive pour nos instal­la­tions, nos appa­reils élec­tro­mé­na­gers, notre linge, notre peau et nos cheveux. En effet, elle peut être soit trop douce et ronger les cana­li­sa­tions, soit, au contraire, trop dure, trop calcaire et donc… entar­trante.

Si vous recher­chez une solu­tion pour lutter effi­ca­ce­ment contre le calcaire, vous êtes au bon endroit ! C’est en effet d’adou­cis­seurs d’eau dont nous allons vous parler. Plus préci­sé­ment, nous allons vous aider à choisir le modèle qui vous corres­pond.

S’il existe bien des remèdes « maison » pour éliminer natu­rel­le­ment les traces de calcaire, comme l’ajout de vinaigre, de sel ou de citron par exemple, vous pouvez aussi trouver dans le commerce des produits anti­cal­caires. Cepen­dant, ces remèdes consti­tue­ront au mieux une solu­tion peu pérenne et contrai­gnante, et les produits pour­ront, eux, se révéler polluants et à la longue peu écono­miques.

Voilà pour­quoi la meilleure solu­tion pour lutter contre le calcaire est l’adou­cis­seur d’eau. Avec lui, vous préservez vos instal­la­tions et gagnez en confort au quoti­dien !

Zoom sur les diffé­rentes étapes pour bien choisir votre équi­pe­ment.

Étape n°1 : se rensei­gner sur la dureté initiale de votre eau

En France, la régle­men­ta­tion concer­nant la qualité de l'eau est très stricte et les diffé­rentes normes en vigueur vous garan­tissent que votre eau est potable, que vous soyez raccordé à une alimen­ta­tion privée ou à un réseau public. Cepen­dant, la dureté de l'eau est un critère qui ne fait l'objet d'au­cune norme. S’il ne remet pas en cause la pota­bi­lité de l'eau, il peut cepen­dant se révéler néfaste pour votre instal­la­tion sani­taire et nuire à votre confort.

La dureté initiale de votre eau, ou son titre hydro­ti­mé­trique (noté TH), traduit la concen­tra­tion en calcium et en magné­sium dans l’eau et s'ex­prime en degré fran­çais (°F). Un degré fran­çais corres­pond à une teneur en calcium et magné­sium équi­va­lente à 10 grammes de carbo­nate de calcium par m3 d'eau.

echelle-durete-eau
echelle-durete-eau
Échelle de la dureté de l’eau

En France, la dureté de l’eau varie forte­ment selon les régions. Et le titre hydro­ti­mé­trique est bien la première chose à connaître pour bien choisir un adou­cis­seur d’eau ! Pour cela, vous pouvez :

  • utiliser un kit de mesures ;
  • vous référer à votre mairie ou à votre four­nis­seur d’eau, qui vous commu­ni­quera les docu­ments conte­nant ces infor­ma­tions ;
  • prendre conseil auprès d’un profes­sionnel comme les Perla Part­ners du réseau BWT.

Étape n°2 : évaluer votre consom­ma­tion d’eau

Après avoir déter­miné la dureté de votre eau, il faut main­te­nant évaluer votre consom­ma­tion d’eau annuelle (hors arro­sage) pour choisir l’adou­cis­seur d’eau idéal conte­nant le volume de résine adapté à vos besoins.

Par exemple, une famille de cinq personnes vivant aux alen­tours de Lyon et consom­mant une eau initia­le­ment à 30°F optera pour un adou­cis­seur avec un volume de résine de 16 litres. Ce critère de consom­ma­tion annuelle est très impor­tant, car le choix d’un appa­reil sous-dimen­sionné engendrerait plus de régé­né­ra­tions que néces­saire, et donc un risque de surcon­som­ma­tion. À l’in­verse, sélec­tionner un adou­cis­seur d'une trop grande capa­cité ne ferait que laisser l'eau stagner trop long­temps dans les résines échan­geuses.

famille-consommation-eau
famille-consommation-eau

Étape n°3 : opter pour des produits conformes et des profes­sion­nels agréés

Comme l’adou­cis­seur traite l’eau destinée à l’uti­li­sa­tion comme à la consom­ma­tion du foyer, il est impor­tant que le produit soit garanti apte « à entrer en contact avec l’eau destinée à la consom­ma­tion humaine ». Cette assu­rance vous sera fournie par l’At­tes­ta­tion de Confor­mité Sani­taire (ACS).

Et pour vous assurer de choisir le modèle parfai­te­ment adapté à votre habitat et votre consom­ma­tion, les experts BWT sont là pour vous conseiller et vous aiguiller vers l’adou­cis­seur fait pour vous.

PARTAGER CET ARTICLE:

Visit our international website

Stay on this website