Vie sans plastique : mission impossible ?

bouteilles plastique
bouteilles plastique
Le plastique, c’est un peu comme les antibiotiques, ce n’est pas automatique ! Une vie sans plastique, ou au moins, en le réduisant au maximum, est même tout à fait possible. Et bonne nouvelle, réduire ses déchets plastiques et privilégier des alternatives est beaucoup plus simple que vous ne le pensez. Explications.
.

L'impact du plastique sur l'environnement

Peu coûteux, léger, résistant à l’humidité et malléable, le plastique a longtemps été un matériau très prisé pour concevoir les produits que nous utilisons au quotidien : jouets, équipements numériques, mobilier, revêtements de sol, fenêtres, canalisations et même livres !

Après plusieurs décennies bercées au “tout plastique”, nous commençons enfin à prendre la mesure de l’impact négatif de ce matériau sur notre environnement. En effet, chaque année, dans le monde, nous produisons plus de 359 millions de tonnes de déchets plastiques*. La France est d’ailleurs mauvaise élève puisqu’en Europe, c’est l’un des pays les plus consommateurs de plastique : 4,8 millions de tonnes par an, soit 70 kg par habitant*. Malheureusement, moins d’un tiers de ces déchets plastiques sont recyclés en France**.

Et, que deviennent ces produits plastiques qui ne sont pas recyclés ? La plupart, tels que les emballages, les couverts ou les bouteilles se fragmentent en microplastiques et finissent leur vie dans la nature, et plus particulièrement dans les océans, où leur dégradation est extrêmement lente. On estime ainsi que 5 000 milliards de morceaux de plastique (dont plus de 90% de microplastiques) flotteraient dans les océans***. Le résultat : une pollution grandissante qui menace l’environnement.

planète
planète

Vie sans plastique : quelles alternatives ?

Si le zéro plastique est pour le moment difficilement envisageable, il existe de nombreuses alternatives pour réduire son utilisation et passer à une vie (presque) sans plastique :

  • À la maison, il est par exemple facile de remplacer les contenants en plastique par du verre ou du métal. La conservation des aliments ne perdra pas en qualité et vous produirez moins de déchets à terme.
  • En matière de vaisselle et de couverts, le bambou n’est pas qu’une mode ! Réutilisables, résistants et durables, les couverts en bambou sont aussi 100% biodégradables. De nombreuses marques proposent également des services d’assiettes en bambou, légères et colorées.
  • En magasin aussi des alternatives au plastique sont possibles. Si traditionnellement, faire ses courses en vrac était l’apanage des épiceries bio, de nombreux supermarchés offrent désormais cette possibilité aux consommateurs. Les sacs en plastique sont eux aussi mis aux oubliettes au profit de poche en papier recyclé, ou mieux, de sacs réutilisables.

Une eau sans plastique, c'est possible ?

Beaucoup d’entre vous souhaitent limiter leur consommation de plastique en privilégiant l’eau du robinet plutôt que les bouteilles en plastique. Bravo ! Il reste cependant quelques freins à la consommation exclusive d’eau du robinet. Va-t-elle avoir un goût agréable ? Est-elle exempte de tout produit nocif ?

Rassurez-vous, non seulement l’eau du robinet est parfaitement potable, mais en plus, il existe des solutions pour en améliorer le goût. Par exemple, en optant pour une carafe filtrante ou un filtre sous évier. Pratique et simple d’utilisation, ce sont de parfaits alliés pour réduire vos déchets et passer à une vie sans plastique !

Homme boit un verre d'eau
Homme boit un verre d'eau

BWT a par ailleurs lancé le mouvement Bottle Free Zone, qui vous aide à réduire vos déchets, comme les bouteilles en plastique et par conséquent, à limiter votre empreinte carbone.

Alors, maintenant que vous connaissez davantage d’alternatives au plastique, êtes-vous prêt.e à adopter une vie sans plastique ?

 

*Source : PlasticsEurope

** Source : Citeo

*** Source : Fondation Tara Océan

PARTAGER CET ARTICLE:

Visit our international website

Stay on this website