Tout savoir sur l’impact du calcaire sur votre consommation énergétique

courbe-augmentation-consommation-energie
courbe-augmentation-consommation-energie
Vous voyez les dépôts de calcaire qui recouvrent chaque jour un peu plus la résistance de votre bouilloire ? Malgré les apparences, ils ne sont pas si inoffensifs. Vous savez sans doute déjà qu’ils peuvent engendrer de multiples dysfonctionnements, mais savez-vous qu’ils peuvent aussi avoir un impact non négligeable sur votre consommation d’énergie ? Explications.
.

Comment savoir si votre eau est dure ?

Nous ne sommes pas tous égaux devant le calcaire et ses multiples désagréments. Suivant votre région d’habitation, la teneur en sels de calcium et de magnésium - responsables de la formation de tartre - de l’eau qui coule de vos robinets est plus ou moins élevée.

Si vous êtes ici, c’est certainement que vous devez faire face à une eau dure, plus communément appelée eau calcaire. Mais si vous ne connaissez pas précisément la dureté de votre eau, vous pouvez vous renseigner directement auprès de votre mairie pour en connaître le TH (Titre Hydrotimétrique). Cet indice mesure la dureté de l’eau en vous indiquant notamment combien de grammes de tartre sont présents dans 1 m3 d’eau. Dès lors qu’il est supérieur à 15°f, on dit que l’eau est dure. Ainsi, si vous habitez à Paris où le TH est de 30°f, cela signifie que votre eau contient 300g de calcaire par m3, soit l’équivalent de 100 craies !

Quel rapport entre eau dure et dépense énergétique ?

Ça y est, vous en êtes sûr, votre eau est dure, mais vous vous demandez en quoi cela peut engendrer une hausse de votre consommation énergétique ? Ce qu’il faut savoir, c’est que cette eau a une particularité bien spécifique. Sous l’effet de la chaleur - dégagée par une résistance par exemple -, les sels minéraux qu’elle contient se cristallisent et forment une croûte solide : ce sont les dépôts de calcaire. Chauffe-eau, chaudière, machine à laver et autres lave-vaisselle… Les dépôts de tartre s’accumulent et entravent le bon fonctionnement de vos appareils ménagers. Entre nous, ces dépôts ne seraient pas un problème pour votre facture d’énergie s’ils n’agissaient pas comme un véritable isolant thermique ! Conséquence immédiate : les appareils touchés par le tartre doivent redoubler d’énergie pour chauffer l’eau et fonctionner normalement. C’est pourquoi, en plus de perdre en efficacité, en rendement et en durée de vie, vos appareils entartrés perdent aussi en performance énergétique et consomment davantage d’énergie. En somme, un cercle vicieux.
economie-budget-energie
economie-budget-energie

Jusqu’à quel point le calcaire peut-il gonfler votre budget énergie (gaz, électricité) ?

L’eau dure entraîne inexorablement une hausse de la dépense énergétique. À titre d’exemple, imaginez une couche de tartre de 1 mm, soit l’épaisseur d’une coquille d’œuf. C’est très peu, n’est-ce pas ? Eh bien figurez-vous que cette fine couche peut entraîner une hausse de 10% de votre consommation énergétique !

Imaginez maintenant une couche de 1 cm. Cela vous paraît improbable ? Et pourtant, les dépôts de tartre de cette épaisseur sont loin d’être rares dans les machines peu accessibles telles que les chaudières ou chauffe-eau. Avec ce niveau de dépôts, votre dépense énergétique peut augmenter de 50% !

Vous le constatez, le calcaire et la consommation d’énergie, c’est un peu l’effet papillon : une simple couche de tartre peut avoir des conséquences importantes sur votre budget énergétique.

Comment limiter l’impact du calcaire sur votre consommation énergétique ?

Pour limiter cet impact, le premier réflexe consiste souvent à détartrer les appareils sur lesquels les dépôts de tartre sont visibles. Or ces dépôts ne sont que la partie immergée de l’iceberg. Le calcaire est présent sur toutes les installations, même les plus inaccessibles telles que les canalisations ou encore la chaudière, qui sont de fait compliquées à détartrer.

Finalement, la meilleure solution pour ne pas voir son budget exploser en raison de machines trop entartrées est de traiter le problème directement à la source. Ce qui provoque ces dépôts ? C’est cette fameuse eau calcaire ! Attaquons-nous donc directement à elle. Pour empêcher ces dépôts, il faut réussir à rendre l’eau dure plus douce. Est-ce possible ? Oui ! grâce à l’adoucisseur d’eau. Ce système fonctionne par l’action de résines qui retiennent les principaux responsables du tartre et permet ainsi de passer d’une eau dure à une eau adoucie, débarrassée du calcaire.

Il existe aujourd’hui des adoucisseurs adaptés à chaque foyer. À vous de choisir celui qui vous convient le mieux, et dès lors, finis les problèmes de calcaire et de surconsommation énergétique !

PARTAGER CET ARTICLE:

Visit our international website

Stay on this website