Comment nettoyer une piscine ? Nos meilleurs conseils

Ramassage des feuilles dans la piscine avec une épuisette
Ramassage des feuilles dans la piscine avec une épuisette

Le fond, les bords, les parois, la surface, le filtre, la pompe : il y a de nombreux éléments à nettoyer régulièrement pour l’entretien de sa piscine. Vous vous demandez quels outils acheter (aspirateur, épuisette, robot, balai, brosse), quels produits utiliser et à quel moment ? On vous dit tout.

.

Le bassin de votre piscine peut être pollué par son environnement (feuilles, insectes) mais aussi par ses utilisateurs (cheveux, poils). Et se baigner dans une piscine mal entretenue n’est pas juste désagréable, c’est aussi risqué ! Car lorsque l’eau est polluée par des bactéries, elle présente des risques pour la santé - irritation de la peau, des yeux, conjonctivites, otites, etc. Pour repérer une eau de piscine polluée, il existe différents indicateurs : présence d’algues, de débris, eau trouble, fond sale… Mais pas d‘inquiétude, un entretien régulier vous évitera d’en arriver là.

Comment nettoyer une piscine : le bassin

Son nettoyage doit s’ef­fec­tuer chaque semaine. Lorsque la piscine n’est pas utilisée, pensez à la recou­vrir d’une bâche pour limiter les intru­sions.

Plusieurs options s’offrent à vous pour éliminer les débris de votre piscine. La plus physique consiste à utiliser une épui­sette de surface et de fond. C’est un travail fati­gant, mais il est indis­pen­sable pour éliminer les plus gros débris. Pour se débar­rasser des petites parti­cules, vous pouvez  utiliser un balai-aspirateur ou un robot de piscine, qui nettoiera votre bassin en toute auto­nomie. Pour garder le sol et les parois propres, un coup de brosse suffira. Et pour la ligne d’eau, une éponge magique ou un gel spécial feront l’af­faire.

robot-nettoyage-eau-piscine
robot-nettoyage-eau-piscine

En parallèle, le système de filtration de votre piscine purifie l’eau en continu. L’eau est aspirée par les skimmers grâce à une pompe. Puis elle passe par le filtre avant d’être rejetée via les buses de refoulement. Pour savoir combien de temps faire fonctionner le système de filtration pendant la journée, il suffit de diviser la température extérieure par deux. Par exemple, s’il fait 30 °C à l'extérieur, comptez 15 heures de fonctionnement.

Mais le système de filtration lui-même finit par s’encrasser et perdre en efficacité. De temps en temps, il est donc nécessaire de nettoyer les skimmers, la pompe et surtout le filtre.

Le nettoyage du filtre

Dans le cas d’un filtre à sable, l’eau du bassin passe à travers des grains de sable qui retiennent les impuretés. Il doit être associé à un floculant, pour capter les particules les plus fines en suspension. Si le contre-lavage est nécessaire une fois par semaine, il n’est pas suffisant : pensez à utiliser un détartrant filtre et électrode 2 fois par an et à changer le sable tous les 3 à 5 ans (choisir du sable lavé pour piscine).

La cartouche d’un filtre à cartouche doit être nettoyée régulièrement pour rester efficace. Un nettoyage qui s’effectue au jet d’eau, lorsque le manomètre indique une pression supérieure de 0,7 bar à la pression d’origine. Procédez occasionnellement à un détartrage plus poussé, avec un détartrant filtre et électrode.

Le filtre à diatomées, qui élimine les particules les plus fines, est déconseillé pour les eaux dures car il s’encrasse rapidement. Au moment du contre-lavage, effectué toutes les 3 à 5 semaines, de la poudre de diatomée est ajoutée pour remplacer celle qui s’est échappée dans l’eau. Une fois par an, passez les éléments filtrants au jet d’eau et utilisez du détartrant filtre et électrode après avoir retiré la diatomée.

femme-nage-eau-piscine
femme-nage-eau-piscine

Le traitement de votre eau de piscine

Si le filtre retient les impuretés, il n’élimine ni les parasites microscopiques ni les bactéries. Pour s’en débarrasser, une seule solution : utiliser des produits d’entretien.

Le plus utilisé, pour son pouvoir désinfectant et son prix abordable, c’est le chlore. Il est disponible en pastilles, en granulés ou sous forme liquide. Vous pouvez aussi choisir l'électrolyse au sel, un procédé qui transforme le sel en chlore à l’aide d'électrodes. Il suffit de verser du sel dans l’eau et l’électrolyseur, placé sur le circuit de filtration, fait le reste.

Autre option pour le traitement de l’eau de piscine : le brome ou l’oxygène actif. Disponibles sous forme de pastilles, ces produits sont plus délicats à utiliser, mais ils ont l’avantage d’être inodores.

Mais attention, toutes ces précautions sont vaines si vous ne contrôlez pas attentivement l’acidité de votre eau, autrement dit son pH. Le Potentiel Hydrogène (pH), mesuré à l’aide d’une sonde ou d’un test colorimétrique, nous renseigne sur le caractère acide ou basique de l’eau. Si elle se révèle trop acide (pH inférieur à 7), il faudra traiter avec du produit pH+ (carbonate de sodium ou soude) pour éviter les irritations. Si elle est trop basique (pH supérieur à 7,5) on utilisera du pH- (bicarbonate de sodium ou acide sulfurique), car une eau trop basique diminue l’effet des désinfectants et se révèle propice au développement d’algues.

En cas de piscine polluée, ou si l’eau devient verte, on vous conseille de procéder à un traitement au chlore choc pour un résultat rapide.

Et pendant l'hiver ?

Si vous ne disposez pas d’un abri de piscine, couvrez-la d'une bâche. Pour éviter le risque de gel, pensez à baisser le niveau de l’eau sous les buses de refoulement. Puis à l’arrivée des beaux jours, il faudra suivre toutes les étapes précédentes pour remettre sa piscine progressivement en route… et en profiter tout l’été !

PARTAGER CET ARTICLE:

Visit our international website

Stay on this website